LES CORPS PARLANTS I MATHILDE MONFREUX

CARING BANQUISE

Résidence de création juillet 2020 Dans le cadre du dispositif Tridanse 2020 " Faire Banquise ce serait comme constituer une grande peau collective, ouvrir nos sens de spectateurs de manière à voir avoir la peau et avoir des visions touchantes, penser et panser, soigner, danser." SORTIE DE RÉSIDENCE | Samedi 18 juillet 2020 à 16h " Faire Banquise " ce serait comme constituer une grande peau collective, ouvrir nos sens de spectateurs de manière à voir avec la peau et avoir des visions touchantes, penser et panser, soigner, danser. Le projet n'a pas encore tous ses contours. Ceux-ci s'affinent à chaque fois en fonction du contexte et de ses participants. Au cœur du projet : une chorégraphie d'emboitements de corps et le désir de les mêler, de questionner l'intimité. De déplacer les frontières entre social, art et politique en hybridant une forme de spectacle de danse avec une sorte d'exposition de danse qui se partage. Ce qui serait essentiel ce serait de faire expérience par le corps et le sensible de la notion de démocratie : non pas comme un espace d'harmonie, mais comme un espace où le conflit et le désaccord ne ferait pas guerre, et où la conscience des rapports de classe et de genre n'empêcherait pas une forme de rencontre. En jouant avec la notion d'emboitement, des postures de corps, réversibles. Jouer à s'emboiter : pour remplir des manques, pour faire complémentarité, pour jouer de la réversibilité des rôles, des genres et de l'étrange frontière entre objet et sujet. Partenaires : Dispositif Tridanse (le 3bis f lieu d'arts contemporains, Le Vélo Théâtre, Le Théâtre Durance, le Citron Jaune), La Compagnie, Lieu de création / Marseille, Le CDC, les Hivernale SESSIONS | Fake therapy matinale Les 8, 9, 10, 15, 16, 17, 20, 21 juillet 2020 de 9h à 10h. Une permanence chorégraphique est proposée avec deux activités en parallèle : une fake therapy matinale (traduction : fausse therapie - c'est un jeu pour se réapproprier la notion de soin) et une chorégraphie de corps à corps . L’équipe de création sera là pour faciliter, partager, permettre la circulation. Cet atelier sera une manière d’aller vers la forme finale participative. © Mathilde Monfreux