Et maintenant donnez moi du sens
Saison 2018-2019
en savoir +
fermer

Saison 2018-2019

Il est des expériences, toutes personnelles, qui jouent un rôle fort, voire fondateur, dans la vie de ceux qui les tentent. Rencontrer un artiste, une équipe d’artistes peut se révéler d’une rare intensité.

De même, pour des artistes, rencontrer des personnes curieuses de découvrir leur univers peut s’avérer extrêmement précieux dans leur démarche de création.
Et cette saison, les artistes reçus au 3 bis f, et que chacun est invité par la présente à rencontrer, ne lésinent pas sur leur désir et n’édulcorent en rien leur propos sur le monde ni sur leur objet de création :

Comment signer sa vie ?
Peut-on résister dans la douceur ?
Ne rien faire plutôt que faire ?
Cultiver sa maladresse ?
S’amuser à être sérieux ?
S’arrêter, continuer, recommencer ?
Considérer avec tendresse l’abîme qui nous habite ?

Décidemment ces artistes n’en finissent jamais de nous emmener vers des contrées inconnues. Et d’ailleurs n’est-ce pas le propre de l’artiste de poser et proposer un regard autre sur le monde tel qu’il tourne et dont notre nez, trop souvent collé sur le guidon, nous éloigne ?
Alors profitons en ! Profitons des artistes, de leurs passions, de leurs imaginations !
Laissons nous déplacer !
Mais cela n’est il pas risqué ?
Oui, c’est une démarche risquée ! Et c’est pour cela qu’elle est importante, alors jetons nous à l’eau, foin des certitudes, au feu les idées reçues, sus à la découverte de notre propre étrangeté.

Sylvie Gerbault

Il est des expériences, toutes personnelles, qui jouent un rôle fort, voire fondateur, dans la vie de ceux qui les tentent. Rencontrer un artiste, une équipe d’artistes peut se révéler d’une rare intensité.

De même, pour des artistes, rencontrer des personnes curieuses de découvrir leur univers peut s’avérer extrêmement précieux dans leur démarche de création.
Et cette saison, les artistes reçus au 3 bis f, et que chacun est invité par la présente à rencontrer, ne lésinent pas sur leur désir et n’édulcorent en rien leur propos sur le monde ni sur leur objet de création :

Comment signer sa vie ?
Peut-on résister dans la douceur ?
Ne rien faire plutôt que faire ?
Cultiver sa maladresse ?
S’amuser à être sérieux ?
S’arrêter, continuer, recommencer ?
Considérer avec tendresse l’abîme qui nous habite ?

Décidemment ces artistes n’en finissent jamais de nous emmener vers des contrées inconnues. Et d’ailleurs n’est-ce pas le propre de l’artiste de poser et proposer un regard autre sur le monde tel qu’il tourne et dont notre nez, trop souvent collé sur le guidon, nous éloigne ?
Alors profitons en ! Profitons des artistes, de leurs passions, de leurs imaginations !
Laissons nous déplacer !
Mais cela n’est il pas risqué ?
Oui, c’est une démarche risquée ! Et c’est pour cela qu’elle est importante, alors jetons nous à l’eau, foin des certitudes, au feu les idées reçues, sus à la découverte de notre propre étrangeté.

Sylvie Gerbault

LES ESTIVANTS I JOHANA GIACARDI
en savoir +
fermer
théâtreArts vivants

LES ESTIVANTS I JOHANA GIACARDILa révolte des branquignols

FEU !
CRÉATION
Mercredi 27 février à 20h
Jeudi 28 février à 19h

SESSIONS | La révolte des branquignols
Les mercredis de 14h à 16h
6 février, 6, 20, 27 mars - 3, 10, 17, 24 avril
15, 22, 29 mai - 5, 19, 26 juin

RENDEZ-VOUS DE SAISON | Cabinet des docteurs improbables (CDI)
2, 9, 16, 23, 28 mai de 10h à 18h

LA RÉVOLTE DES BRANQUIGNOLS
Artistes en connivence – septembre 2018 > juillet 2019
Résidence de création - février 2019

« L’Art ne doit pas permettre de masquer ses faiblesses mais peut s’avérer le moyen idéal de les manifester. »
Jean-Yves Jouannais ou Robert Filliou... à vérifier dans l’idiotie dans la caravane

À rebours d’un regard qui sépare l’amusement du travail, imaginant un espace où joie et occupations sérieuses ne font qu’un, convoquant Filliou et
son goût pour « rendre la vie plus intéressante que l’art » Les Estivants résident au 3 bis f tout au long de la saison 2018-2019.

FEU !
CRÉATION 4,50 € > 9 €
Mercredi 27 février à 20h
Jeudi 28 février à 19h

Un jeune metteur en scène en mal d’inspiration, hanté par les voix de Goethe, Camus, Fassbinder, confiné dans sa chambre de bonne depuis des semaines, multiplie les allers-retours frénétiques entre sa boîte à pharmacie et son whisky bon marché. Il s’interroge sur son devenir d’artiste, son œuvre et, plus généralement, la place de l’art dans la société.
« Qu’est-ce que l’Art ? Suis-je un artiste ? » radote t-il à voix haute.
Feu ! aborde avec joie la question du désir, de la nécessité dans la création mais aussi celle de la reconnaissance. Feu ! raconte sa propre histoire : celle d’une jeune compagnie pleine d’incertitudes et d’espoirs, d’attentes et de rêves. Comment dire au monde que nous préférons passer notre vie à la célébrer plutôt qu’à la comprendre ?

Textes : Johana Giacardi
Mise en scène : Johana Giacardi
Avec  : Valentine Basse, Julie Cardile, Maëlle Charpin, Anne-Sophie Derouet, Naïs Desiles, Johana Giacardi
Scénographie : Camille Lemonnier Costumes : Elise Py -
Régie son : Jules Bourret
Régie lumière : Camille Meneï
Production-diffusion : Lisiane Gether

SESSIONS | La révolte des branquignols
Les mercredis de 14h à 16h
6 février, 6, 20, 27 mars,
3, 10, 17, 24 avril
15, 22, 29 mai, 5, 19, 26 juin

S’attarder à être incapable, pas comme il faut, un peu bête et maladroit, voilà notre terrain de jeu. Parce qu’il y a une joie et une force poétique dans l’idiotie, il s’agit de trouver à la manière du clown, et à partir de quelques éléments scéniques - objets, accessoires, costumes, maquillage, musiques et textes - son branquignol intérieur.

RENDEZ-VOUS DE SAISON | Cabinet des docteurs improbables (CDI)
2, 9, 16, 23, 28 mai de 10h à 18h

Nous avons installé notre caravane dans la cour du 3 bis f et décidé de la convertir en cabinet de docteur, de mener en parallèle de notre vie de bohème une vie équilibrée de médecin. Psychanalyste de canapé, Coach de vie, Masœur-kinédésirédepersonne, Ophtalmo borgne, Acupuncteur et autres chinoiseries, Hypnotiseur, mais aussi Docteur en idiotie, Docteur en liberté, Docteur en carte postale, Docteur en appétit de vivre.
Entrée libre - Consultations sur rdv au 07 73 20 00 71

Les Estivants sont également complices du rendez-vous KANTOR : UNE TRAVERSÉE le samedi 22 juin.

Partenaires de Feu !
La Distillerie, Aubagne - La Friche la Belle de Mai, Marseille - Le Théâtre Antoine Vitez, Aix-en-Provence - 3 bis f - La Fabrique Mimont, Cannes

©JFM photographie

ELEONOR KLÈNE
en savoir +
fermer
arts visuels

ELEONOR KLÈNEThermocline & Co

SESSIONS | AquaAura®
Les jeudis de 10h à 12h
7 février, 7 mars, 4 avril, 2 mai et 6 juin

THERMOCLINE & CO
Résidence de recherche – septembre 2018 > juillet 2019

« Une civilisation dont la technologie est suffisamment avancée est la magie de la civilisation suivante. » Arthur C.Clarke

En milieu aquatique, la thermocline est la zone de transition thermique rapide entre les eaux superficielles, la surface, et les eaux profondes, les abysses. Littéralement entre deux eaux, c’est une zone interstitielle agitée quasi clandestine, activant flux et régénérescence, dans laquelle le soleil pénètre peu. Les pièces d’Eleonor Klène sont comme des implants métabolisés par une écriture science-fictionnelle qui, telle une glande, sécrète des formes et des gestes. Dans cette nouvelle fiction plastique, Thermocline & Co est une startup ambigüe œuvrant dans le domaine du développement holistique. Pour potentialiser votre incarnation et vivre la transformation quantique : Thermocline & Co, nous croyons au sens du sensible comme carte-mère.

SESSIONS | AquaAura®
Les jeudis de 10h à 12h
7 février, 7 mars, 4 avril, 2 mai, 6 juin

Infiltrez les activités mystérieuses de la startup Thermocline vers, pourquoi pas, un devenir « &Co ». Contactons nos inframondes et, à partir de nos paysages intérieurs, créons notre agence de voyages quantiques avec excursions de la conscience, formules p’tit-déj magiques, peignoirs d’aura, soins pour le corps en spa astral et offrandes pour G.O. éthériques. Entre écriture, méditations guidées, expériences énergétiques, dessin et confections diverses. Les coulisses de votre espace intérieur sont à perte de vue.

©Klene

CATHRYN BOCH
en savoir +
fermer
arts visuels

CATHRYN BOCHNous sommes les habitants de ces lieux où ça devient

SESSIONS | Nous sommes les habitants de ces lieux où ça devient.
Mardi 12, mercredi 13, jeudi 14 mars de 14h à 16h
Mardi 11, mercredi 12, jeudi 13 juin de 14h à 16h

NOUS SOMMES LES HABITANTS DE CES LIEUX OU ÇA DEVIENT.
Résidence de recherche – septembre 2018 > juillet 2019

Deleuze parle de la pensée comme un mouvement sur un territoire, quelque chose d’ouvert ...

La réalité géographique de l’homme c’est d’abord là où il est, l’environnement qui le convoque à sa présence. Elle induit la relation d’un corps et d’un espace, tous deux sensibles aux évolutions sociales, politiques, économiques, ou écologiques du territoire dans lequel ils s’inscrivent.
La recherche s’organise autour de cartographies, de plans, d’images aériennes ou d’archives, et à partir du lieu singulier de la résidence. Elle combine différentes échelles spatiales et différentes sources pour accéder aux représentations cachées du territoire.

SESSIONS | Nous sommes les habitants de ces lieux où ça devient.
Mardi 12, mercredi 13, jeudi 14 mars de 14h à 16h
Mardi 11, mercredi 12, jeudi 13 juin de 14h à 16h

Où sommes-nous dans cet espace que nous dit la cartographie ? Par les cartes nous percevons le monde vivant-changeant-mouvant. Nous sommes les habitants de ces lieux où ça devient.
Des cartographies intuitives ouvrent un espace d’expérimentation. Tracer, relever, coller, enlever, rajouter, effacer, repérer, raconter, ressentir, relier, scotcher, résister, rêver, inventer…

©JcLett

LE 3 BIS F ACCUEILLE LE FID
en savoir +
fermer
Cinema

LE 3 BIS F ACCUEILLE LE FIDÉCRANS PARALLÈLES | DES MARCHES DÉMARCHES

Dans le cadre des écrans parallèles de la 30e édition du Festival International du Documentaire de Marseille, le 3 bis f accueille une série de projections du 9 au 19 juillet.

A travers expositions, balades, installations, workshops, performances et événements, Des marches, démarches questionne la marche en tant que pratique artistique tout en intégrant les multiples pratiques liées au tourisme, à l’aménagement du territoire, à la santé ou à l’action politique, voire aux activités héritées des usages militaires ou des rituels sacrés.
Au FID, une programmation qui s’est constitué autour du cinéaste taiwanais Tsai Ming-liang et également de films émanant de réalisations de l’année.

SÉANCE ÉVÉNEMENT
Vendredi 19 juillet à 19h
En présence de Jean-Pierre Rehm, Délégué Général du FIDMarseille (sous réserve)

JOURNEY TO THE WEST - Tsai Ming-liang
France, Taïwan / 2014 /56’
Dans la suite des Walker, ces films consacrés par Tsaï Ming-liang aux pérégrinations d’un moine bouddhiste du Xe siècle, tournés à Taïpeï, Hong- Kong et en Malaisie, voilà le premier volet à prendre place en Europe. Accompagné pour l’occasion par Denis Lavant, manière de dragon silencieux, tantôt assoupi et gardien, tantôt à l’unisson avec son devancier Lee Kang-shen, le héros marcheur, les voilà arpenter les lieux sous le soleil de Marseille

PROJECTION EN CONTINU 9 > 19 JUILLET
Du mardi au vendredi de 13h à 17h
dans les espaces d’exposition du centre d’art

NO FORM - Tsai Ming-liang (Taïwan / 2012 / 20’)
Tsaï Ming-Liang avait initialement le projet d’un long-métrage en costume qui, s’inspirant d’un écrit ancien, aurait retracé le périple vers "l’Ouest", en l’occurrence l’Inde, d’un moine bouddhiste chinois du VIe siècle. Il se meut, ici, dans un espace dédoublé. Tous à tour au milieu d’une foule à Taïwan, anonyme parmi les anonymes, qu’il traverse au ralenti et dans le labyrinthe abstrait d’un espace tout de blanc, en route vers sa propre image.

WALKER - Tsai Ming-liang (Hong Kong / 2012 / 27’)
Au début, je voulais filmer l’ancien restaurant Wing Wah. Mais il avait disparu soudainement. J’ai donc donné à Hsiao Kang un sachet de thé au lait et un petit pain à l’ananas.

SAND - (Taïwan / 2018 / 81’)
Saison de la mousson, les plages de sable noir. Hsiao Kang semble marcher dans un terrain vague et stérile. Est-ce la fin des temps ou le début ?

+

VAGABONDAGE - Evelyne Didi (France / 2019 / 33’)
Ce jour-là, le 6 288 901ème chômeur vagabonde dans un quartier déserté par les travailleurs. Il trouve un révolver, croise un homophobe, une pute, et quelques autres. Une jeune fille lui dit : « Vous allez mourir ».

Dans le cadre de Des marches, démarches, Une manifestation culturelle à l’échelle du territoire de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, coordonnée par le Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur

En lire + sur le site du FID

ÉVÉNEMENT | LE 14 JUILLET 2019
en savoir +
fermer
arts visuelsthéâtredanse14 juilletÉVÉNEMENT

ÉVÉNEMENT | LE 14 JUILLET 2019CHUT...C’EST LA CHUTE

ÉVÈNEMENT
Dimanche 14 juillet de 16h à minuit

RÉSERVEZ VOTRE BANQUET !

CHUT... C’EST LA CHUTE
Dimanche 14 juillet 2019 de 16h à minuit.

« Il faut sans cesse se jeter du haut d’une falaise et se doter d’ailes durant la chute. » Ray Bradbury

Chutes et déséquilibres sont depuis toujours sources de joie et de jubilation. L’art de tomber en beauté, mais aussi de se relever, de reconstruire, de réécrire autrement s’éprouve sur scène, comme dans la vie, dans l’altérité... dans l’exercice du cascadeur, de l’acteur, du poète ou du philosophe.
Un rendez-vous pour célébrer ensemble une fête nationale d’un nouveau genre et de tous les genres. Pour échanger, partager, danser debout sur les 3 pieds du 3 bis f : Art - Folie - Cité. Repenser nos manières d’être ensemble, de laisser circuler la parole, de faire résonner les voix, chanter, slamer, chuchoter... ou même se taire... pour mieux savourer.

Projections, performances, entre-sorts, tournoi, initiation à la chute, spectacle, banquet, fanfare, bal, danse, marche, écoute.

DIMANCHE 14 JUILLET 2019

16H ACCUEIL ET EMBARQUEMENT
17H CHUTES D’ARTISTES EN CASCADE
19H MIND THE GAP | FURINKAÏ - SATCHIE NORO
20H BANQUET
22H BAL BRASS KOULÉ

Avec Cécile Dauchez, Les Estivants, Cathryn Boch & Éleonor Klene, Le Brass Koulé, Loreto Martínez Troncoso & Cathryn Boch & Elena Biserna, Mathilde Dadaux, Pauline Lecerf & Adélaïde Gandrille, Furinkaï...

Entrée libre
Banquet 9 € - Réservation indispensable.
Pré-achat en ligne sur ici !

© Laurent Garbit