Si la différence vous effraie, imaginez la conformité...
ESTEFANIA PEÑAFIEL LOAIZA
en savoir +
fermer
arts visuels

ESTEFANIA PEÑAFIEL LOAIZAdétours (la loterie à Babylone)

EXPOSITION
11 janvier > 16 mars 2018

Vernissage
Mercredi 10 janvier de 16h à 20h

SESSIONS
Dates à venir

Résidence de création - septembre 2017 > janvier 2018

EXPOSITION
11 janvier > 16 mars 2018
Vernissage | Mercredi 10 janvier de 16h à 20h

ENTRETIEN | Mercredi 10 janvier à 17h
Estefanía Peñafiel Loaiza échangera autour de son œuvre et de sa résidence au 3 bis f
avec Maurice Fréchuret, historien de l’art.
Ouvert à tous - Entrée libre Réservation conseillée

Estefanía Peñafiel Loaiza est née à Quito, en Équateur et vit en France depuis treize ans. Artiste aux aguets du monde, elle navigue incessamment entre ces deux lieux, physiquement, mentalement, oniriquement, poétiquement, artistiquement. Son travail emprunte des formes diverses, photographie et vidéo, et aussi performance et installation. Son œuvre constitue un parcours qui joue du regard, de la visibilité, de l’histoire et des déplacements par le biais de gestes tels que la juxtaposition, l’effacement et la répétition. Pour Ana Rodríguez, essayer de décrire le geste qui parcourt
cette œuvre, c’est imaginer une expérience de type cinématographique. C’est comme entrer dans une salle noire de cinéma où la lumière du projecteur s’allume et s’éteint. Notre regard ne retient que quelques séquences fragmentées et juxtaposées, dont une empreinte évanescente imprègne nos paupières. C’est une invitation à ouvrir et fermer les yeux dans le but de « produire du temps ».

SESSIONS Détours
Vendredi 22, lundi 25 septembre, lundi 2 et mardi 3 octobre de 14h à 16h
D’abord, aiguiser le regard. Observer ce qui fait partie de notre quotidien, et le regarder autrement. Parcourir les espaces communs, explorer les lieux de partage. Ensuite, capturer ces lieux, en produire des images, tracer des cartographies subjectives, extraire l’extraordinaire de l’ordinaire...
Enfin, joindre la parole aux images. Susciter l’envie d’en
parler. S’approprier effectivement et affectivement les lieux parcourus ou inventés.

Du lundi au vendredi de 13h à 17h et sur rendez-vous. Entrée libre
Le 3 bis f est fermé du 24 février au 4 mars

visuel © Estefania Penafel Loiza

LORETO MARTINEZ TRONCOSO
en savoir +
fermer
arts visuels

LORETO MARTINEZ TRONCOSOEL ECO DE TU VOZ - L’ÉCHO DE TA VOIX

SESSIONS
Les mardis de 14h à 16h
10, 24 octobre – 7, 14, 21, 28 novembre – 5, 12, 19 décembre – 9, 16, 23, 30 janvier – 6, 20 février

Résidence de recherche octobre 2017 > juillet 2018

SESSIONS
Les mardis de 14h à 16h
10, 24 octobre – 7, 14, 21, 28 novembre – 5, 12, 19 décembre – 9, 16, 23, 30 janvier – 6 et 20 février

Ouvrir un espace pour les voix de nos voix. Ces voix venues d’ailleurs, ces voix venues d’autre part. On (les) écrira. On (les) marchera. On (les) mâchera. On (les/leur) chantera. On ira (et on les retrouvera) au cinéma. On (leur) lira. On (les) écoutera. On silencera. On fera de la musique avec ce qu’on a entre les mains, ce qu’on a entre les/nos langues. On dessinera. On collera. On enregistrera. On cut-upera. On effacera. On déplacera. On se moquera. On se reposera.

Cette résidence bénéficie du soutien de l’Accion Cultural Espagnola, AC/E.

FLORIAN SCHÖNERSTEDT
en savoir +
fermer
arts visuels

FLORIAN SCHÖNERSTEDTLE PROJET WINCKLER

SESSIONS
Les jeudis de 10h à 12h
19 et 26 octobre - 16, 23, 30 novembre - 7, 14, 21 décembre – 12 (ven), 18, 25 janvier - 1er, 8, 15 et 22 février

Résidence de recherche octobre 2017 > février 2018

SESSIONS
Les jeudis de 10h à 12h
19 et 26 octobre - 16, 23, 30 novembre - 7, 14, 21 décembre – 12 (ven), 18, 25 janvier - 1er, 8, 15 et 22 février

Protocole, dénombrement, inventaire, contrainte… Partir à la rencontre des pratiques oulipiennes de Georges Perec et plus particulièrement de l’activité de Gaspard Winckler, personnage issu de La vie mode d’emploi. Ce roman(s), et le lien qu’il entretient au jeu du puzzle, aiguillera nos recherches pour développer une pratique du cinéma d’animation expérimental.
Le puzzle est à la fois une énigme, un jeu de l’esprit, et un rapport à l’image, à sa construction par fragments. Libre à nous, au fil des sessions, au gré des envies, des réflexions et des échanges d’y associer un travail sur le son qui pourra nourrir celui de l’image.

LES 3 POINTS DE SUSPENSION
en savoir +
fermer
musiqueArts vivants

LES 3 POINTS DE SUSPENSIONHIBOUX

PREMIÈRE RENCONTRE AUTOUR DU PROJET
Jeudi 21 décembre à 15h

Résidence de création - Spectacle vivant - décembre 2017 et juin 2018

PREMIÈRE RENCONTRE AUTOUR DU PROJET
Jeudi 21 décembre à 15h

Hiboux est une messe contemporaine qui explore nos représentations du deuil mais aussi une histoire chorale qui nous raconte et nous invente. Dans une expérience sensorielle et documentaire deux musiciens/comédiens explorent les relations qui unissent les vivants et leurs disparus. Ils invitent le spectateur à plonger dans un monde où vivants et morts bricolent, à partir de leurs héritages, pour leur permettre de mieux vivre ensemble. On y parle de la mort, de ses rites et cérémonies, de laïcité et de croyances, d’inconscient, d’EMI (Expérience de mort imminente), de passé et de futur, de transhumanisme, d’immortalité et d’éternité.

« Je voulais parler de la mort, mais la vie a fait irruption, comme d’habitude »
Virginia Woolf

Une proposition de Nicolas Chapoulier, Jérôme Colloud
Avec Cédric Cambon, Renaud Vincent

LES ESTIVANTS | JOHANA GIACARDI
en savoir +
fermer
théâtre

LES ESTIVANTS | JOHANA GIACARDIFEU !

SORTIE DE RÉSIDENCE
Jeudi 1er février à 15h et 19h

SESSION
De l’ordre et du désordre : improvisations à thème
Mardis 16, 23 et 30 janvier de 10h à 12h

Résidence de création janvier 2018

SORTIE DE RÉSIDENCE
Jeudi 1er février à 15h et 19h
Réserver - Entrée libre

Acteurs : Valentine Basse, Julie Cardile, Maelle Charpin, Anne-Sophie Derouet, Sebastien Montangerond et Héloise Roudiy - Scénographie : Camille Lemonier - Régie son-lumière : Camille Menei - Mise en scène : Johana Giacardi

Au milieu d’un banquet, sous un régime totalitaire, professeurs, soldats, juges et politiques déjeunent avec quiétude jusqu’à ce que l’arrivée d’un jeune marginal renverse l’ordre établi. Traversant différents tableaux soutenus par les textes de Brecht, Camus, Fassbinder, Genet, Goethe, Vigny et Visniec, Feu ! dresse le portrait grotesque d’une société froide et conformiste, dans laquelle des artistes s’insurgent contre les pouvoirs dominants et nous interrogent sur la difficulté de continuer à créer et à désirer. Il s’agit de penser la créativité comme une puissance de vie capable de nous sortir de notre état de veille, capable de nous redonner le courage d’agir. Comment dire au monde que nous préférons passer notre vie à la célébrer plutôt qu’à la comprendre ?

Partenaires : La distillerie, Aubagne - 3 bis f - Friche la Belle de mai, Marseille

SESSION De l’ordre et du désordre : improvisations à thème
Mardis 16, 23 et 30 janvier de 10h à 12h
Une invitation à réfléchir ensemble à la mise en place de situations protocolaires, ordonnées, soumises à des règlements strictes ou à des rapports d’autorité : un procès, une cérémonie, un entretien, une leçon ou encore un spectacle…Dans un second temps et à partir des éléments scéniques du spectacle - objets, accessoires, costumes, musiques et textes - il s’agit de trouver comment renverser l’ordre établi au préalable et organiser, collectivement, un geste subversif.

visuel © JFM photographie
Dirigeants nazis visitant une exposition d’art dégénéré en 1937

ICI MEME [GRENOBLE]
en savoir +
fermer
Parolesécritures radiophoniques

ICI MEME [GRENOBLE]CONSEIL EXTRAORDINAIRE, POLYPHONIE

CONSEIL EXTRAORDINAIRE
Jeudi 22 février à 19h

SESSION
L’agence de la conversation
Mercredi 17 et vendredi 26 janvier de 10h à 12h, jeudi 8 février de 14h à 16h, mardi 13 février de 13h à 14h

Résidence de création janvier et février 2018

CONSEIL EXTRAORDINAIRE
Jeudi 22 février à 19h
Réserver - Entrée libre

Équipe au 3 bis f : Frédérique Arcos,Jacques Boyer,Jessy Coste, Gilles Guégan,Eve Lonchampt, Aline Maclet, Antoine Mahault et invités. Avec la complicité de radio Grenouille

Fondé en 1993, Ici-Même [Grenoble] est un collectif à géométrie variable. Sa démarche est profondément ancrée dans l’espace urbain, envisagé comme lieu et objet d’expérimentation. Entremêlant sons, images, objets, paroles et gestes, la pratique artistique d’Ici-Même est protéiforme.
Conseil Extraordinaire est une émission radiophonique qui s’écrit en direct, une tentative de mise en page orale qui convie à un voyage au cœur d’un discours polyphonique. Les matériaux sources de la performance proviennent de dispositifs de conversation, du dehors au dedans. De nouveaux écrits – bruts de ville – se constituent dans les rues de Marseille au printemps et à l’été 2017, puis autour du 3 bis f à l’hiver 2018. Ils viennent augmenter un corpus aujourd’hui riche de plus de 1000 documents. « Conseil Extraordinaire » est sonore et poésie. « Conseil Extraordinaire » est nous.

Coproduction : le Parvis, Scène nationale Tarbes-Pyrénées - le Prunier Sauvage, Grenoble - 3 bis f- le Citron Jaune, Port-Saint-Louis du Rhône

SESSION L’agence de la conversation
Mercredi 17 et vendredi 26 janvier de 10h à 12h, jeudi 8 février de 14h à 16h, mardi 13 février de 13h à 14h
« Parler pour parler ». Images, mots et questions s’agencent de l’endroit à l’envers, de langue à langue... Au cours de ces 4 rendez-vous, nous entrons en conversation. A vivre à la manière d’une sculpture en mouvement, bien sûr à plusieurs voix !

visuel © Ici-Même [Gr.]

SARAH FORREST, LINDA SANCHEZ
en savoir +
fermer
arts visuels

SARAH FORREST, LINDA SANCHEZEACHOTHER

SESSIONS
Les mercredis de 14h à 16h
17, 24, 31 janvier – 7, 14, 21 février – 14, 21 et 28 mars

Résidence de création janvier > avril 2018

SESSIONS
Les mercredis de 14h à 16h
17, 24, 31 janvier – 7, 14, 21 février – 14, 21 et 28 mars

Construire, bâtir, et échafauder sur les lignes de partage de deux pratiques bien distinctes. Chercher leur point d’équilibre ou au contraire de fragilité. Toujours partir des choses environnantes, élémentaires ou domestiques, des choses communes. Y déceler et/ou en révéler des anomalies, des étrangetés ou peut être seulement des points d’ancrage différents pour les regarder... Tous ensemble nous travaillerons de manière empirique, nous cheminerons, emprunterons des bifurcations, jusqu’à trouver la grâce des formes justes, et ce jusque dans l’accident.