Bienvenue dans l’Europe de la diversité culturelle
PRÉSENTATION DE SAISON
en savoir +
fermer
arts visuelsthéâtreArts vivants

PRÉSENTATION DE SAISON

Conférence de presse publique | Ouverture de saison
Mercredi 10 octobre à 13h30

Programme des RÉSIDENCES • CRÉATIONS • RECHERCHES
Septembre 2018 à Février 2019

Conférence de presse publique | Ouverture de saison
Mercredi 10 octobre à 13h30
Les projets de recherche, de création et d’ouverture au public de cette première partie de saison sont présentés par les artistes résidents. Moment convivial ouvert à tous.

Situé dans l’hôpital psychiatrique Montperrin à Aix-en-Provence, le 3 bis f développe depuis 1983 un lieu de création contemporaine en spectacle vivant et en arts visuels. Chaque année, sur des temporalités variables allant de quelques semaines à plusieurs mois, des artistes et compagnies sont invités à développer des projets dans le cadre de résidences de recherche ou de création pour le lieu. Par des temps de rencontres avec les artistes - expositions, spectacles, sessions de pratiques collectives - le lieu offre à tous un espace de partage et de mixité entre art, psychiatrie et citoyenneté.

©RomainGarbit

ELEONOR KLÈNE
en savoir +
fermer
arts visuels

ELEONOR KLÈNEThermocline & Co

SESSIONS | Technomagic
Les jeudis de 10h à 12h
11, 18 octobre, 8, 15, 22, 29 novembre, 6, 13, 20 décembre, 10, 17, 24, 31 janvier

THERMOCLINE & Co
Résidence de recherche – septembre 2018 > juillet 2019

En milieu aquatique, la thermocline est la zone de transition thermique rapide entre les eaux superficielles, la surface, et les eaux profondes, les abysses. Littéralement entre deux eaux, c’est une zone interstitielle agitée quasi clandestine, activant flux et régénérescence, dans laquelle le soleil pénètre peu.

Les pièces d’Eleonor Klène sont comme des implants métabolisés par une écriture science-fictionnelle qui, telle une glande, sécrète des formes et des gestes. Cherchant l’ascèse et, dans l’acte de foi, l’Essence Enfouie, les seuls effets spéciaux, s’il en est, demeurent dans les agencements de mots et les dispositifs de révélation. Dans cette nouvelle fiction, Thermocline & Co est une startup ambigüe œuvrant, en coprésence avec d’autres règnes, dans le domaine du développement personnel et de la technomagie. Thermocline & Co, pour mieux vivre son incarnation. Partant de la nouvelle éponyme tout juste achevée comme proto-membrane enveloppant des arcanes clés qu’il s’agira d’augmenter ou de laisser s’exfolier.

SESSIONS | Technomagic
Les jeudis de 10h à 12h
11, 18 octobre, 8, 15, 22, 29 novembre, 6, 13, 20 décembre, 10, 17, 24, 31 janvier

Infiltrez les activités obscures de la startup Thermocline vers, pourquoi pas, un devenir « &Co ». A partir de nos systèmes de croyances, faisons un temple, un mouvement du potentiel, un laboratoire de la vibration extatique. Entre récit oral séquencé, écriture, méditations guidées, expériences de pensées, élaborations et fabrications diverses. Les coulisses de votre espace intérieur sont à perte de vue.

©Klene

HUGO DEVERCHÈRE AVEC ELSA DI VENOSA
en savoir +
fermer
arts visuels

HUGO DEVERCHÈRE AVEC ELSA DI VENOSAThe crystal and the blind

EXPOSITION
11 octobre > 14 décembre 2018

Vernissage
Mercredi 10 octobre de 16h à 20h

SESSIONS
Mardi 30, mercredi 31 octobre,
mardi 6, mercredi 7 novembre de 10h à 12h

THE CRYSTAL AND THE BLIND
Résidence de création – juillet > novembre 2018

« Yet I found that I did envy the Biospherian’s original shared belief in a common dream, their real faith in "all possibilities," that together they could create their own script, even their own world. » Rebecca Reide

EXPOSITION | 11 octobre > 14 décembre 2018
Du lundi au vendredi de 13h à 17h et sur rendez-vous. Entrée libre
Le 3 bis f est fermé du 20 au 28 octobre, ainsi que le 1er novembre

Vernissage | Mercredi 10 octobre de 16h à 20h

The Crystal & the Blind bouleverse les échelles spatiales et temporelles pour nous rendre témoins du processus d’apparition d’un récit de science fiction et de son contexte.
Là-bas, les archives d’un centre de recherche spatial américain, mêlées à de grands récits d’anticipation, ont été réunies et composent désormais la mémoire et l’imaginaire d’une intelligence artificielle. Personnage absent mais pourtant omniprésent, créateur et narrateur d’une histoire rendue tangible à travers des formes constitutives d’un ensemble vivant, ses humeurs et évolutions sont influencées par l’étude des constantes vitales d’un écosystème développé par la NASA.
Ici, les fragments de ce récit fictif et les indices d’un nouveau monde s’infiltrent et colonisent l’espace pour recouvrir peu à peu le lieu et ses abords d’une réalité nouvelle.

SESSIONS
Mardi 30, mercredi 31 octobre,
mardi 6, mercredi 7 novembre de 10h à 12h

Comment se ré-approprier un texte écrit par un algorithme ? Comment interpréter le récit d’un monde conçu en dehors de nous, en dehors de l’humain ? Trouver les gestes, les voix, investir l’espace d’une présence nouvelle et incarner cette mémoire fragmentée qui nous parviens.
Le projet a été, dès son origine, conçu pour évoluer à travers différents champs de la création. A partir de l’exposition présentée au 3 bis f, qui en constitue le deuxième volet, il s’agit d’initier une nouvelle étape et d’ancrer le travail dans une dimension performative.

Une exposition imaginée et produite par le 3 bis f dans le cadre de Chroniques
Chroniques est imaginé par SECONDE NATURE ET ZINC
avec M2F CRÉATIONS | Lab GAMERZ, HEXALAB, ALPHABETVILLE, GMEM-CNCM-MARSEILLE, DIFFUSING DIGITAL ART, 3 BIS F, FRAC PROVENCE-ALPES-CÔTES D’AZUR, LE BALLET PRELJOCAJ, ANONYMAL, RESONANCE NUMÉRIQUE, ELEKTRA - BIAN 2018, LE CABARET ALÉATOIRE, A.M.I

©Deverchère

CATHRYN BOCH
en savoir +
fermer
arts visuels

CATHRYN BOCHNous sommes les habitants de ces lieux où ça devient

SESSIONS | Nous sommes les habitants de ces lieux où ça devient.
Les Mardis de 14h à 16h
9, 16 octobre - 6, 13, 20, 27 novembre - 4, 11, 8 décembre - 8, 15, 22, 29 janvier

NOUS SOMMES LES HABITANTS DE CES LIEUX OU ÇA DEVIENT.
Résidence de recherche – septembre 2018 > juillet 2019

« Le corps est notre moyen général d’avoir un monde, la perception de l’espace est d’être corps noué à un certain monde. Notre corps n’est pas d’abord dans l’espace il est l’espace. » Merleau-Ponty

La réalité géographique de l’homme est d’abord l’environnement qui le convoque à sa propre présence. Elle induit la relation d’un corps et d’un espace, tous deux sensibles aux avancées et évolutions sociales, politiques, économiques, ou écologiques du territoire dans lequel ils s’inscrivent. En partant de cartes, de plans et d’images de différentes époques, appréhender l’espace hospitalier psychiatrique pour essayer d’en saisir les cloisonnements et les relations. S’approcher de ce que la spatialité du lieu nous dit de l’expérience quotidienne aux déplacements, à la déambulation, à l’isolement.
Des murmures, des cris, des voix de femmes, des voix d’hommes, des histoires, des récits…documentés, composés, inventés... comme autant de micro-géographies pour s’accorder de tracer une cartographie, de dessiner les suivies de trajectoires et de parcours commentés, combinant différentes échelles spatiales, différentes sources dans une tentative d’accéder aux représentations cachées du territoire ; un espace ouvert pour agir, interagir, réagir, et trouver des potentiels de possibilités vers un ailleurs…

SESSIONS | Nous sommes les habitants de ces lieux où ça devient.
Les Mardis de 14h à 16h
6, 13, 20, 27 novembre - 4, 11, 8 décembre - 8, 15, 22, 29 janvier

Où sommes-nous dans cet espace que nous dit la cartographie ? Par les cartes nous percevons le monde vivant-changeant-mouvant. Nous sommes les habitants de ces lieux où ça devient.
Des cartographies intuitives ouvrent un espace d’expérimentation. Tracer, relever, coller, enlever, rajouter, effacer, repérer, raconter, ressentir, relier, scotcher, résister, rêver, inventer…

©JcLett

CÉCILE DAUCHEZ
en savoir +
fermer
arts visuels

CÉCILE DAUCHEZVivant !

EXPOSITION | 1er février > 30 mars 2019

Vernissage
Mercredi 30 janvier de 16h à 20h

SESSIONS | Botanique du désir

VIVANT !
Résidence de création – octobre 2018 > février 2019

« Il est d’une importance capitale non pas de faire une chose mais plutôt de ne faire rien […] Quand on fait taire le désir et que la volonté est au repos le monde en tant qu’idée devient manifeste.  » John Cage (qui l’a sans doute empruntée…)

EXPOSITION | 1er février > 30 mars 2019
Du lundi au vendredi de 13h à 17h et sur rendez-vous. Entrée libre

Vernissage | Mercredi 30 janvier de 16h à 20h

10 ans après sa résidence au 3 bis f, Cécile Dauchez revient avec de nouveaux motifs d’exploration. Parmi le corpus d’œuvres présenté, un film et une performance polyphonique inspirés par le contexte de recherche de l’École Nationale Supérieure de Paysage Versailles Marseille où elle enseigne. Elle s’y attache à la genèse des formes, au paysage de massifs montagneux des Hautes-Alpes, à la représentation du réel, au processus créatif initié dans le vivant et aux rencontres interdisciplinaires entre performance, musique et botanique. Cati Delolme, vocaliste et chef de chœur et Véronique Mûre, botaniste, en signent la création polyphonique qui s’enrichit de contributions multiples.

SESSIONS | Botanique du désir

Une série de rendez-vous avec Cécile Dauchez, parfois accompagnée de Cati Delolme, vocaliste et de Véronique Mûre, botaniste, au cœur du 3 bis f mais aussi dans les jardins et espaces arborés du Centre Hospitalier
Sons, la langue, les langages. Nous herboriseront, apprendront des noms de plantes, joueront avec les mots, les voix, les rimes et la mémoire.

Partenaires : DRAC, École Nationale Supérieure de Paysage Versailles Marseille, Image de ville, Le chant du voisin, Botanique-Jardins-Paysage

©Dauchez