Bienvenue dans l’Europe de la diversité culturelle
L’INSOMNIAQUE CIE | MARÉVA CARASSOU
en savoir +
fermer
théâtre d’objetsEn famille

L’INSOMNIAQUE CIE | MARÉVA CARASSOUMALFOUTUS

REPRÉSENTATION
Vendredi 15 décembre à 19h

SESSION
Fabrication et manipulation de marionnette autour de la figure du « malfoutu »
Les mercredis 4, 11 octobre de 14h à 16h et 18 octobre de 10h à 12h


Résidence de création juin et octobre 2017
Dans le cadre du festival Momaix
Tout public à partir de 6 ans

REPRÉSENTATION
Vendredi 15 décembre à 19h
[4,5 € - 6 €]
Auteur : Béatrice Alemagna [Ed.Actes Sud, Hélium] et Maréva Carassou - Conception et interprétation : Maréva Carassou
Regard Extérieur : Maud Hufnagel - Collaborateurs artistiques : Virginie Gaillard, Hélène Lina Bosch, Fred Pichon - Régisseur son : Fred Sechet

« J’ai lu l’album jeunesse Les Cinq Malfoutus, de Béatrice Alemagna. Je me suis sentie chez moi. La singularité, l’étrangeté des personnages stimulaient l’imagination et la réflexion, j’étais d’emblée emportée hors des conventions sociales et obligée de me situer par rapport à eux : le Raté, le Troué, le Mou, La Renversée et la Pliée. Très vite, j’ai écrit mon histoire, celle de mes malfoutus. La partition intime venait se nouer à la narration de l’histoire de Beatrice Alemagna. J’ai transposé cette histoire dans un univers marin, chez ma mère au bord de l’Océan Atlantique. Bois flottés, coquillages, algues, galets, plumes, bout de tissus et de plastique, j’ai construit avec ce que je ramassais sur la plage. Avec ce que la mer rejetait, j’ai créé Malfoutus. Le pari était là : monter un spectacle tout public pour proposer une vision ouverte de l’autre. »

Partenaires : Théâtre Massalia - 3 bis f - Théâtre de Cuisine

SESSION Fabrication et manipulation de marionnette autour de la figure du « malfoutu »
Les mercredis 4, 11 octobre de 14h à 16h
et 18 octobre de 10h à 12h


Marionnettes « brutes », marionnettes déglinguées, touchantes de fragilité puisqu’il s’agit de « malfoutus ». Manipuler c’est insuffler de la vie, du mouvement, de la parole à une matière inanimé.
Mais comment fait-on ? Qu’est ce qui fait que ça vit ? Qu’est ce qui fait qu’on y croit ? Comment goûte t-on au plaisir de passer du jeu de comédien à la distance sensible de la manipulation ? Peut-on muscler son imaginaire comme on muscle son corps ? La dernière session sera une répétition ouverte.

COMPAGNIE DES ACCÈS | SABRINA GIAMPETRONE
en savoir +
fermer
théâtreEn famille

COMPAGNIE DES ACCÈS | SABRINA GIAMPETRONEL’ÎLE PACIFIQUE

SPECTACLE
Mardi 28 novembre à 19h et mercredi 29 novembre à 15h

SESSION
Équilibre et déséquilibre des figures familières
Samedi 18 novembre de 10h à 12h et lundi 20 novembre de 14h à 16h


Résidence de création novembre 2017
Dans le cadre du festival Momaix
Spectacle familial à partir de 8 ans

CRÉATION
Mardi 28 novembre à 19h et mercredi 29 novembre à 15h
Réserver - [Tarif unique 6 €]
04 13 55 35 76
Une programmation du Théâtre Antoine Vitez hors les murs en collaboration avec le 3 bis f

Metteure en scène, auteure : Sabrina Giampetrone - Acteurs : Hugues Cristianini, Julie Cardile, Nicolas Rochette - Créateur sonore : Matthieu Pernaud - Scénographie-Lumière : Mathieu L’Haridon

« L’Île Pacifique » est une allégorie qui retranscrit sans la nommer, une quadrature familiale et ses enjeux.
Comment la place et la fonction de chacun à l’échelle de la cellule de l’intime, déterminent la place et la fonction de chacun dans le monde ?
Trois personnages sont sur un bateau, un capitaine, son apprenti marin, et une petite fille. Une quatrième comparse apparaît en filigrane, désincarnée, mais omniprésente, la mer. Ensemble ils partiront pour une épopée, la recherche de l’Île idéale. Mais la quête de chacun est unique et différenciée.

Coproduction et aide à la résidence : Cie Des Accès, 3 bis f - lieu d’arts contemporains, La Distillerie à Aubagne.
Avec le soutien du Vélo Théâtre à Apt et du théâtre Antoine Vitez à Aix-en-Provence

SESSION Équilibre et déséquilibre des figures familières
Samedi 18 novembre de 10h à 12h et lundi 20 novembre de 14h à 16h

Prendre le temps de faire connaissance par le plateau, la parole, le jeu/je.
Convoquer des figures familières, déjà traversées, tout du moins rencontrées : une fille, un garçon, un père, une mère. Ils sont abordés par des mises en situation à partir d’extraits de texte et en relation avec des paysages sonores (électroacoustiques). De ces immersions, laisser libre cours à l’improvisation pour déjouer, détricoter, exacerber la posture de l’autorité, de l’obéissance, de l’assignation, de la révolte et questionner leur représentation.

visuel © Des accès