Montrez moi quelque chose que je n’ai jamais vu
Tous les artistes | B | D | F | G | H | K | L | M | S | U | V | Z
Alain
BÉHAR

Après une période (notamment au Théâtre de l’Est Parisien) où il met en scène Goldoni, Marivaux, Sélim Nassib, Bertolt Brecht, Odon Von Orvath, Arthur Schnitzler ou encore J.D. Salinger et Maurice Blanchot, Alain Béhar se consacre, à partir de 1998, à la mise en scène de ses propres textes. Il s’agit toujours de proposer des contrepoints pour faire émerger une forme ouverte qui trace des perspectives et offre des trouées, le sens circule sans jamais se figer dans un discours clos.

À titre personnel ou avec sa compagnie Quasi, Alain Béhar a été associé à La Chartreuse de Villeneuve les Avignon, au Théâtre des Bernardines et à la Scène Nationale du Merlan à Marseille, à la Scène Nationale de Sète, au théâtre de Clermont l’Hérault. Il est lauréat de la Villa Medicis hors les murs. Il a écrit et créé une dizaine de pièces depuis 2000 : Monochromes, Bord et bout(s),Tangente, Sérénité des impasses* 26 sorties du sens atteint ; Des Fins (épilogues de Molière), une variation avec les 33 fins des 33 pièces de Molière ; Manège ; Mô ; Até ; Angelus Novissimus ; Teste ou le lupanar des possibilités d’après Monsieur Teste de Paul Valery. Ces spectacles ont été présentés au Théâtre de la Cité internationale à Paris, au Festival d’Avignon, au Théâtre Garonne à Toulouse, au TNB à Rennes, au Quartz de Brest, aux Subsistances à Lyon, au Centre chorégraphique national de Rillieux-la-Pape, au Studio Théâtre de Vitry, au théâtre de l’Archipel de Perpignan, à L’Échangeur de Bagnolet, à la Scène Nationale de Dieppe, à celle d’Albi, au Théâtre de l’Université Paul Valéry à Montpellier, à Sortie Ouest... Il intervient par ailleurs régulièrement dans des contextes de formation, dans des écoles et à l’université.

En savoir +
CONSTANCE
BIASOTTO

Après un DEUG de littérature option Arts Plastiques, une licence option Danse et une maîtrise de littérature française, Constance Biasotto se forme aux disciplines aériennes du cirque.
En 2005 elle déménage à Marseille et entre dans la première promotion de la FAIAR dans une démarche professionnalisante. 
A la FAIAR, elle rencontre de nouvelles personnes avec qui elle partage un bout de chemin artistique : Anne-Laure Liégeois, Gulko et d’autres avec qui elle continue sa route : Michel Risse et Renaud Biri de Décor Sonore, Julie Guet-Jouvenot, Johnattan Sutton, Jacques Livchine. Avec eux, elle explore plus profondément la question de l’écriture, du théâtre, des lieux porteurs de sens et professionnalise sa démarche jusqu’alors restée complètement non-officielle.
En 2007, à sa sortie de la FAIAR, elle crée LE BAZAR PALACE. Structure de création pour des formes de spectacle hybride. Deux projets y sont actuellement en cours d’exploitation : BAZAR ETABLI (créé en 2009) CARROUSEL (création 2012) et ASPARTAME en septembre 2015.

SITE DE L’ARTISTE

En savoir +
Ester
BICHUCHER

Ester Bichucher est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette (2ème promotion) et a suivit une formation en magie nouvelle avec Raphaël Navarro (Cie 14:20) au Centre National des Arts du Cirque.
La Compagnie Clandestine, créée en août 1995 dans les Alpes de Haute Provence, est installée à Manosque. Issue de la famille de la marionnette et du théâtre d’objet, la Compagnie Clandestine poursuit depuis plusieurs années un travail d’exploration des différentes techniques et traditions d’utilisation du papier : origami (papier plié), kirigami (papier découpé), pop-up (mécanismes de papier), kamishibaï (théâtre de papier et d’images)…

En savoir +
Danielle
BRÉ

Née en 1942 à Marseille, maître de conférences en études théâtrales à l’Université de Provence depuis 1971, elle fonde en 1980 la Compagnie In Pulverem Reverteris dont elle est la directrice artistique jusqu’en 2002. Elle met en scène une trentaine de spectacles dans le cadre de la compagnie : J’ai Mort de Joseph Joliet, Les gens déraisonnables sont en voie de disparition de P Handke, Grand et Petit de B. Strauss, Palerme , Pignans, Port au Prince de N Voltz et D Bré, Britannicus de Racine, Les soirées de Pierre Angelici d’après Racine et Bataille, Les vagues de Virginia Woolf, Les Récits aigres doux d’après Calvino et Manganelli, Et qui sait ce qu’un jour ce fils peut entreprendre Racine et quelques autres, Protocoles de E. Sanguinetti, La métaphore du gisant d’après Beckett, Le Matériau Fleisser d’après Avant Garde de M. Fleisser, Purgatoire à Ingolstadt de M. Fleisser, À présent, pour en finir avec la nostalgie d’après B. Strauss, P Handke, J Baudrillard, JF Lyotard, M Blanchot et E Levinas, Un amour impossible de G. Manganelli, Nous les héros de JL Lagarce, Le petit cirque de monsieur K d’après Kafka, Jackets ou la main secrète d’E. Bond, La vie de Galilée de Brecht, Navigue mais soit net d’après Modèle Réduit de Danielle Mémoire, Tokyo notes de H. Irata, L’Orage de d’A. Ostrovski, Insupportable mais tranquille, montage philosophique pour les classes moyenne, Des PaPis dans la tête fugue théâtrale cubiste pour Pablo Picasso, La RéCréation d’après Robert Walser, L’après Midi de Mr Andesmas de Marguerite Duras, Une fée de Frédéric Boyer, Randonnée en terres beckettiennes autour de Samuel Beckett, L’Achat du cuivre de Bertold Brecht, Le carnet d’automne d’après les Tablettes de Buis d’Apronenia Avitia de Pascal Quignard.

Depuis 1992, Danielle Bré est directrice du Théâtre Antoine VITEZ d’Aix en Provence, théâtre qui assure plus de 150 manifestations par an.Depuis 1996 elle est également directrice d’OPENING NIGHTS structure menant des études-actions, en prise avec les problèmes de l’institution théâtrale et les relations entre spectacle vivant et société.

Site de l’artiste

En savoir +
Gaëtan
BULOURDE

Gaëtan Bulourde (1968) participe à des projets artistiques et chorégraphiques dès 1989 après des études écourtées de mathématiques et suite à des rencontres avec des élèves des Beaux Arts et du CNDC (Centre National de danse contemporaine) à Angers (Maine et Loire, France). Il jouera également de la basse dans différents groupes de rock et de musique experimentale à Angers, Paris puis Berlin et suivra régulièrement des cours de danses et de théâtre. Depuis 2003, il vit et travaille à Bruxelles en qualité de danseur et musicien en développant d’autre part, ses propres projets.

SITE DE L’ARTISTE

En savoir +
Mathilde
DROMARD

Curieuse de nature, Mathilde Dromard explore depuis l’enfance divers médiums pour exprimer sa sensibilité. Après un parcours en arts appliqués, elle arrive au spectacle vivant par la danse (Flamenco). Elle est diplomée du Conservatoire d’Avignon où elle s’est également formée au chant lyrique et à la basse. C’est à cette époque qu’elle découvre le clown. (B. Dukhan, A. Gautré, C. Paga, C. Obin). Depuis quelques années cette posture de dialogue entre intériorité et expression devient sa compagne de route et d’écriture. Faire appel à la liberté, la poésie, l’exigence, la démesure du clown, est donc apparu naturellement sur le chemin de Mathilde Dromard, directrice artistique de la Compagnie du i. En 2012 elle crée et précise son double clownesque.
Depuis, accompagnée de Séraphine, elle élargit cette recherche et affirme son geste.

La Compagnie du i a toujours eu à cœur de relever les petits riens qui font la beauté des liens humains. Au fil de ses différentes créations, elle a façonné une écriture intéressée par l’humain dans ce qu’il a d’intime, de vulnérable derrière les effets de façade. La forme artistique s’oriente rapidement vers le clown, pouvant ainsi allier profondeur et légèreté. Parce qu’être en vie n’a rien d’évident, mais c’est si bon quand on peut rire ensemble, de soi, de l’autre, avec bienveillance.

SITE DE L’ARTISTE

En savoir +
Benjamin
DUPÉ

Compositeur, guitariste et metteur en scène né en 1976, Benjamin Dupé se consacre à la création musicale, au sens large : écriture instrumentale, vocale ou électroacoustique, improvisation et performance, conception de dispositifs technologiques, théâtre musical... Son travail de compositeur est marqué par l’invention de nouvelles formes concertantes et de nouvelles relations à l’auditeur. Son écriture investit l’ensemble du sensible : espace, lumière, matière, corps, image ou mot sont pour lui des extensions du musical, composées au même titre que les sons. Ses productions questionnent la place de l’auditeur, alternant prises d’espaces spectaculaires, petites formes intimes, dispositifs immersifs, surgissements dans le quotidien, inscriptions dans la nature. Sa méthodologie de création propose de nouveaux rapports avec les publics : implication de personnes ressources, collectages, projets participatifs. Mettant au centre de son écriture la notion de dramaturgie de l’écoute, il bâtit au fil de ses pièces un langage musical singulier, qui s’inspire autant de l’héritage savant que de la vitalité des musiques populaires.
Ses œuvres sont jouées dans les festivals de musique contemporaine, les maisons lyriques, les festivals généralistes, sur les plateaux de scènes nationales, en espace public, sur les ondes de la radio... Benjamin Dupé est artiste associé au Nouveau Théâtre de Montreuil depuis l’automne 2015, pour trois saisons. Il est également associé depuis l’automne 2016 au Théâtre Durance de Château-Arnoux / Saint Auban.

SITE DE L’ARTISTE

En savoir +
Francesca
FOSCARINI

Francesca Foscarini est chorégraphe et interprète. Par de nombreuses collaborations en Italie et en Europe elle a approfondi un langage, une expressivité d’interprétation et une expérience de l’improvisation. En 2013, elle a remporte le Prix d’interprétation Equilibrio Rome. De 2003 à 2011 elle est, avec Barbara Todesco, directrice artistique du Centre de formation en danse de Romano d’Ezzelino à Vicenza en Italie. En 2015, Francesca Foscarini est lauréate du prix Leònide Massine de Positano.

Site de l’artiste

En savoir +
MARTA
GÖRNICKA

Marta Górnicka, chanteuse et metteur en scène, s’est formée à l’Académie de théâtre de Varsovie et au conservatoire Frédéric Chopin. Outre de nombreuses collaborations avec des metteurs en scène polonais ou étrangers comme Robert Wilson, Marta Górnicka a enregistré un disque de chansons d’Astor Piazzolla et animé des ateliers de chant à travers l’Europe.

En savoir +
FRÉDÉRIC
GRABE

Metteur en scène et comédien, il se forme au Conservatoire de Toulon et intègre l’E.R.A.C (1997-2000).
Metteur en scène au sein de la Compagnie Hi-Han, de 2000 à 2007, il créée « Haute- Surveillance » de Jean Genet (Création Les Informelles des Bernardines Marseille 2000), « Saint Elvis » de Serge Valletti (Création Théâtre Apollinaire, La Seyne-sur-Mer 2003), « La fureur des nantis » de Edward Bond (2006) et « Le mois de Marie » de Thomas Bernhard (Théâtre de L’Abattoir, Cuers 2007).
En 2008, il crée L’autre Compagnie et met en scène « Pour un peu » de Thomas Bernhard, (Création Théâtre des Halles d’Avignon 2008), « La mémoire est-elle soluble dans l’eau ? » (Création Site des anciens chantiers de La Seyne sur Mer 2009), « Sirènes en campagne » (Sirènes et Midi Net 2011), et « Visites » de Jon Fosse (Création au Théâtre Liberté, Toulon, 2012).

SITE DE L’ARTISTE

En savoir +
Christophe
HALEB

Christophe Haleb est chorégraphe, directeur artistique, danseur et pédagogue. Il fonde la compagnie La Zouze en 1993.
La Compagnie est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication, par la Drac Provence-Alpes-Côte-d’Azur, par le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur et le Conseil Général des Bouches-du-Rhône. La Zouze est également conventionnée par la ville de Marseille qui depuis 2012 met à sa disposition un lieu de travail où le projet commun Dans les parrages, a pu prendre forme en tant que laboratoire de recherche artistique et sociétale.

LA ZOUZE

En savoir +
CHRISTELLE
HARBONN

Christelle Harbonn fonde en 2003 la Compagnie Demesten Titip, anagramme des deux mots « identité » et « temps », qui sont les deux grands axes sur lesquels la compagnie élabore ses projets théâtraux.
Les créations de la compagnie mettent en lumière des personnages romanesques, du XIXème siècle à nos jours, qui ne sont jamais frappés d’héroïsme, mais qui reflètent une part de nous-mêmes, la part inadéquate au bon fonctionnement d’une société qui ne sait pas faire exception : sous-productivité, fêlures, contre-performance sont les maîtres mots des personnages sur lesquels nous aimons rêver.

SITE DE L’ARTISTE

En savoir +
Lionel
KASPARIAN

Lionel Kasparian est compositeur. C’est au travers de l’étude de la batterie et de la composition de musique électroacoustique qu’il s’engage dans la création de pièces de musique sur support ainsi que dans l’improvisation instrumentale. Dans son travail, il accorde une place prépondérante à la personnalité de l’individu et s’intéresse à la question du geste instrumental dans son rapport aux nouvelles technologies liées à l’informatique. Il fonde Art-Temps Réel en 2003.

ART-TEMPS REEL

En savoir +
Pauline
LAIDET

Pauline Laidet est comédienne et metteur en scène. Elle se forme aux Conservatoires du Xème et XVIIème arrondissements de Paris, puis elle entre en 2003 à l’école de La Comédie de St-Etienne. Parallèlement, elle se forme à la danse classique, jazz, et contemporaine avec entre autres, Maguy Marin, Denis Plassard et Thierry Niang. Elle soutient son Master d’Arts du Spectacle à Paris III puis à Lyon II en 2009 sur l’écriture de Patrick Kermann dans son mémoire : « Théâtralité du témoignage ». En 2014, elle crée la compagnie La seconde Tigre qu’elle co-dirige avec la danseuse Hélène Rocheteau.

La seconde tigre

En savoir +
Marie
LELARDOUX

Après des études littéraires et d’Arts du Spectacle, Marie Lelardoux soutient en 2000 une maîtrise d’Etudes Théâtrales à Paris 3 - Sorbonne Nouvelle. Elle s’installe à Marseille où elle créé la compagnie émile saar en 2003. Plusieurs lieux de théâtre accompagnent ses recherches et créations pendant plusieurs cycles. A Marseille et en région PACA : les Bancs publics, La Gare Franche / Cosmos Kolej, le Théâtre les Bernardines, le 3 Bis f. Créations de Marie Lelardoux : Il y a des trous dans le déroulement du temps d’après Alessandra de Lycophron (création 2005) ; Son visage au repos, en mouvement, de profil, de face (création 2008) ; L C épouse Z (co-création 2008 avec Julie Kretzschmar), La maison (création 2011), Utopia, tous des barbares (création 2014).

En savoir +
Christian
MAZZUCHINI

Christian Mazzuchini développe un travail spécifique autour d’auteurs contemporains dont le compagnonnage avec Serge Valletti. Autres Gens d’Ici (2000), Gens d’Ici et Autres Histoires (1997), Conseil Municipal (1995), Balle perdue (1994). Élargi depuis à d’autres rencontres : Si vous êtes des hommes, mise en scène Philippe Delaigue en 1998, Souvenirs assassins mise en scène Serge Valletti en 1996, Autour de Martial mise en scène H. Menahem en 1995, Le nègre au sang en 1994 et Comme il veut en 1990 mise en scène Pascal Papini. Au théâtre, Christian Mazzuchini a travaillé également avec Bernard Lotti Homme et galant homme (2000), avec Claire Lasne Ivanov en 1999, avec Olivier Maurin Petite suite de portraits en 1999, Carte noire (1998), Chutes (1996), avec Philippe Delaigue Si vous êtes des hommes en 1998, avec Cyril Grosse Ulysse (1996), avec Chantal Morel Correspondance (1997), Le roi Lear (1994), avec Pascal Papini Dialogues manqués (1994), Les chevaux à la fenêtre (1993), avec Jean-Yves Picq Falaises (1991).
De sa rencontre avec le psychiatre et psychanalyste François Tosquelles et le poète contemporain Christophe Tarkos, il a développé avec la complicité de Marilyne Le Minoux et Jean Pierre Chupin, un singulier travail dans chaque pièce et dans chaque territoire traversé. Une certaine façon de penser, de considérer et surtout de vivre et faire vivre les rapports entre une équipe artistique, un théâtre et des gens, dans une vision plus large que celle de public, caractérise ce travail centré avant tout sur l’humain.

En savoir +
Matthieu
MEVEL

Matthieu Mével est écrivain (théâtre, poésie) et metteur en scène. Il a travaillé depuis 1998 dans des théâtres (théâtre de La Main d’or, Paris, théâtre des Amandiers, nanterre, théâtre Kleist Forum, Frankfort/oder, Allemagne, théâtre Juan Ruiz de Alarcon, Mexico, Auditorium du Centre Culturel Français, Rome), des galeries (Galerie Mercer Union, Toronto, Galerie Italienne, Paris, Casa vecina, Mexico) et réalisé des performances dans les villes de Copenhague, Bruxelles, Rome, Toronto, Dieppe, Mexico et Paris. Il dirige la collection « matériau » dédiée aux textes théâtraux contemporains pour L’Entretemps éditions. Il a collaboré, en les traduisant, avec Romeo Castellucci en 2008, (Purgatorio, librement inspiré de La Divine Comédie de Dante), et Patrice Chéreau en 2010 (La Douleur d’après Duras). Il vit à Rome.

Site de l’artiste

En savoir +
Arnaud
SAURY

Arnaud Saury est Comédien et Metteur en scène. Il est issu de la deuxième promotion - 1994/97 - de l’Ecole du TNB de Rennes. Il travaille ensuite avec Matthias Langhoff, Jean-Luc Terrade... Membre dissident de La Zouze -Cie du chorégraphe Christophe Haleb. Il rejoint le groupe de travail Humanus Gruppo (Rennes) en 2006. Travaille également avec Nicolas Frize, Petra Schulz, Viviana Moin, Mireille Guerre et Raffaella Giordano, Marie Vayssière et Suzanne Joubert. Après avoir entamé un travail en milieu carcéral, il intervient plus récemment en milieu psychiatrique (le 3bisf d’Aix-en-Provence, le Mas Careiron d’Uzès, le centre hospitalier Guillaume Régnier de Rennes). Il est membre fondateur de Mathieu Ma Fille Foundation.

Mathieu Ma Fille Foundation

En savoir +
Malte
SCHWIND

Il découvre le théâtre dans le cadre des ateliers amateurs de la formation « théâtre » de l’Université Aix-Marseille. Ayant terminé sa licence en psychologie, il s’investit immédiatement en théâtre. Diplômé d’une licence 3 en 2012, il commence le Master pro « Arts de la scène » cette même année.

Après avoir commencé dans le cadre de la formation en tant qu’acteur parmi Nathalie Garraud, Khéridine Lardjam (texte de Benfodil), Marie Vayssière, il travailla sa première mise en scène dans le cadres des ateliers amateurs : Le Songe ou un jeu de rêve de A. Strindberg avec un montage de textes de Dostoïevski, Rilke, Lautréamont, Baudelaire. Il fut marqué profondément par un stage d’observation au Théâtre du Radeau en 2012. En 2013, il élabore le projet d’Un diptyque, une écriture de plateau en deux volets (Un lamento et Une ode), joue pour Marie Vayssière et Nanouk Broche et assiste Marie Vayssière et Charles-Éric Petit. Il travaille aussi comme critique pour L’Insensé.

Dernièrement, il joue dans le nouveau film de Vincent Joly « Le promontoire du Songe »

En savoir +
& PIERRE PILATTE
SOPHIE BORTHWICK

Sophie Borthwick et Pierre Pilatte sont à l’origine d’1 WATT. Depuis sa création, la compagnie s’affaire à mettre en place des canevas de spectacle, des histoires qui portent un regard sur un lieu, ses usages, sa vie, ses perspectives et permettent la rencontre avec ses habitants et/ou le public convié. Habiter poétiquement un coin de la ville ou village. Y mettre en évidence la place du vivant, non productif, avec du temps à perdre.
Laisser la place au jeu du hasard, se comporter autrement.
Se permettre la divagation : parcours, trajets qui oscillent entre des points de vue intimistes et paysagers.

En savoir +
Christian
UBL

Christian UBL est né en Autriche à Vienne. Il aborde la danse à travers un parcours très éclectique, comprenant le patinage artistique et principalement les danses latino-sportives. À partir de 1993, il s’intéresse à la danse contemporaine et suit des stages à Vienne, Budapest, Nantes, Istres et New York. En 1997, il intègre la C.I.P Coline à Istres pour 2 ans. À l’issue de cette formation, il poursuit son parcours d ́interprète auprès de nombreux chorégraphes (Robert Seyfried, Abou Lagraa. Christiane Blaise, Daniel Dobbels, Delphine Gaud, Michel Kelemenis, Les Carnets Bagouet, Thomas Lebrun, Toméo Vergès).
En 2005, Christian obtient une licence – sciences humaines – art du spectacle à l’université Lyon II et prend la direction artistique de CUBe et signe 7 chorégraphies dont SHAKE IT OUT en 2014, pièce pour 5 danseurs et 2 musiciens au plateau sur la place du folklore et de la tradition dans la sphère culturelle européenne. En 2015, il finalise son triptyque sur le vivre ailleurs avec la pièce AU écrite en collaboration avec la chorégraphe australienne Kylie Walters et le musicien Seb Martel et il mène un projet de création in-situ avec les étudiants du CCDC au Caire et élabore avec eux une performance dans deux grands magasins abandonnés courant mars et avril 2015. Cette année, il initie également un premier laboratoire sur son projet STIL.

Site de l’artiste

En savoir +
EMMANUEL
VIGIER

Emmanuel Vigier est documentariste et vidéaste. L’identité, la marge et l’errance sont au coeur de son travail. Après plusieurs années de journalisme quotidien, il travaille à Mediterraneo, un magazine télévisé franco-italien, consacré aux sociétés méditerranéennes. Il parcourt les Balkans et l’après-guerre en ex- Yougoslavie. Il réalise son premier film entre la Bosnie et Marseille, « J’ai un frère », sélectionné aux Etats Généraux du documentaire à Lussas (2008) et au Festival Cinéma du Réel à Paris-Beaubourg (2009).

ART-TEMPS REEL

En savoir +
ÉLISE
VIGNERON

Formée aux arts plastiques, au cirque et à la marionnette à l’École Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières (diplômée en 2005), Élise Vigneron axe son travail sur les formes transversales. Elle collabore avec Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre et Edy Pallaro (auteurs de théâtre), Gang Peng (chorégraphe), Pascal Charrier et Émilie Lesbros (musiciens), Stéphanie Farison (comédienne). Elle rejoint la compagnie du Théâtre de Nuit (Direction Aurélie Morin) sur les spectacles Perpetuum Mobile, Mystoires et La Loba.
Nourrie par ces expériences multiples, elle crée la compagnie du THÉÂTRE DE L’ENTROUVERT en 2008. Sa démarche s’inscrit aussitôt dans un désir de proposer des formes innovantes et pluridisciplinaires qui explorent des territoires inconnus.
À la croisée des arts plastiques, du théâtre et du mouvement : les installations, les marionnettes, l’ombre, les images projetées, les éléments naturels sont des matériaux au même titre que le texte, le son et la lumière. Troubler les repères pour convoquer le spectateur à « vivre une expérience » est le projet artistique que souhaite développer le THÉÂTRE DE L’ENTROUVERT.

SITE D’ARTISTE

En savoir +
Nicolas
ZEMMOUR

Nicolas Zemmour est né en 1987. Il sort du Conservatoire national d’Avignon en 2007 et décide par la suite de poursuivre sa formation à la Folkwang Hochschule Essen pour apprendre la technique et la philosophie de danse de Pina Bausch. Cette année à la Folkwang Hochschule a eu une très grande influence sur la vision de l’art et de la danse de Nicolas Zemmour. Suite à cette expérience, il rejoint le Ballet Preljocaj en 2009. Dans le Ballet Preljocaj, il danse pendant un an et demi avec le Ballet du Bolshoi à Moscou. En même temps, en 2013, il crée ses propres pièces avec sa compagnie, zemmourballet, et réalise sa passion pour la chorégraphie. Il obtient en 2014 son diplôme de professeur de danse classique et contemporain qui lui permet de transmettre sa passion lors de cours de danse ou d’atelier donnés dans le cadre de créations. Il quitte le Ballet Preljocaj en 2015 pour se concentrer sur sa compagnie à plein temps.Le zemmourballet naît en 2016.

SITE DE L’ARTISTE

En savoir +