Et maintenant donnez moi du sens
Tous les artistes | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | Z

DÉTACHEMENT INTERNATIONAL DU MUERTO COCO

Le Détachement International du Muerto Coco est un collectif marseillais, qui travaille depuis 2009 sur la poésie contemporaine et ses extensions sonores / vocales / électroniques. Il s’emploie souvent à la faire entendre partout là où on l’invite au dedans et au dehors de ses cercles habituels Les membres du Muerto Coco pourraient résumer leur travail de recherche ainsi : une volontaire confrontation entre Hi-Fi et Lo-Fi, crétinerie et virtuosité, infantilisme et adultisme. Raphaelle Bouvier a d’abord suivi un cursus d’études littéraires à Marseille et fait de l’agriculture en Amérique latine, avant de se former comme comédienne au Théâtre des Ateliers d’Aix-en-Provence, où elle a rencontré Maxime Potard. Lui, avait fait des études d’anglais et sortait de trois années de conservatoire de théâtre à Bordeaux.

SITE DE LA COMPAGNIE

En savoir +
CHRISTELLE HARBONN
DEMESTEN TITIP

Christelle Harbonn fonde en 2003 la Compagnie Demesten Titip, anagramme des deux mots « identité » et « temps », qui sont les deux grands axes sur lesquels la compagnie élabore ses projets théâtraux. Les créations de la compagnie mettent en lumière des personnages romanesques, du XIXème siècle à nos jours, qui ne sont jamais frappés d’héroïsme, mais qui reflètent une part de nous-mêmes, la part inadéquate au bon fonctionnement d’une société qui ne sait pas faire exception : sous-productivité, fêlures, contre-performance sont les maîtres mots des personnages sur lesquels nous aimons rêver.

SITE DE LA COMPAGNIE

En savoir +
Mathilde
DROMARD

Curieuse de nature, Mathilde Dromard explore depuis l’enfance divers médiums pour exprimer sa sensibilité. Après un parcours en arts appliqués, elle arrive au spectacle vivant par la danse (Flamenco). Elle est diplomée du Conservatoire d’Avignon où elle s’est également formée au chant lyrique et à la basse. C’est à cette époque qu’elle découvre le clown. (B. Dukhan, A. Gautré, C. Paga, C. Obin). Depuis quelques années cette posture de dialogue entre intériorité et expression devient sa compagne de route et d’écriture. Faire appel à la liberté, la poésie, l’exigence, la démesure du clown, est donc apparu naturellement sur le chemin de Mathilde Dromard, directrice artistique de la Compagnie du i. En 2012 elle crée et précise son double clownesque.
Depuis, accompagnée de Séraphine, elle élargit cette recherche et affirme son geste.

La Compagnie du i a toujours eu à cœur de relever les petits riens qui font la beauté des liens humains. Au fil de ses différentes créations, elle a façonné une écriture intéressée par l’humain dans ce qu’il a d’intime, de vulnérable derrière les effets de façade. La forme artistique s’oriente rapidement vers le clown, pouvant ainsi allier profondeur et légèreté. Parce qu’être en vie n’a rien d’évident, mais c’est si bon quand on peut rire ensemble, de soi, de l’autre, avec bienveillance.

SITE DE L’ARTISTE

En savoir +
Benjamin
DUPÉ

Compositeur, guitariste et metteur en scène né en 1976, Benjamin Dupé se consacre à la création musicale, au sens large : écriture instrumentale, vocale ou électroacoustique, improvisation et performance, conception de dispositifs technologiques, théâtre musical... Son travail de compositeur est marqué par l’invention de nouvelles formes concertantes et de nouvelles relations à l’auditeur. Son écriture investit l’ensemble du sensible : espace, lumière, matière, corps, image ou mot sont pour lui des extensions du musical, composées au même titre que les sons. Ses productions questionnent la place de l’auditeur, alternant prises d’espaces spectaculaires, petites formes intimes, dispositifs immersifs, surgissements dans le quotidien, inscriptions dans la nature. Sa méthodologie de création propose de nouveaux rapports avec les publics : implication de personnes ressources, collectages, projets participatifs. Mettant au centre de son écriture la notion de dramaturgie de l’écoute, il bâtit au fil de ses pièces un langage musical singulier, qui s’inspire autant de l’héritage savant que de la vitalité des musiques populaires.
Ses œuvres sont jouées dans les festivals de musique contemporaine, les maisons lyriques, les festivals généralistes, sur les plateaux de scènes nationales, en espace public, sur les ondes de la radio... Benjamin Dupé est artiste associé au Nouveau Théâtre de Montreuil depuis l’automne 2015, pour trois saisons. Il est également associé depuis l’automne 2016 au Théâtre Durance de Château-Arnoux / Saint Auban.

SITE DE L’ARTISTE

En savoir +