Et maintenant donnez moi du sens
Tous les artistes | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | Z
LA COMPAGNIE DES CORPS PARLANTS
MATHILDE MONFREUX

Mathilde Monfreux est performeuse, danseuse, chorégraphe. Elle développe une démarche organique, contextuelle, faite de glissements, zooms ou extractions entre des pièces pour le théâtre et des pièces IN SITU.
Son écriture chorégraphique est instinctive, empreinte de son expérience performative du contact-improvisation et du butoh. Son engagement acrobatique et poétique dans le corps et le corps à corps l’amène à collaborer avec des circassiens (Camille Boitel, Laurent Chanel), des chorégraphes (Anja Hempel, Karim Sebbar, Didier Silhol, Anne-Catherine Nicoladzé, Pé Vermeesh), des plasticiens (Rémi Uchéda, Robin de Courcy, et en particulier depuis 2008 avec Elizabeth Saint-Jalmes) et le collectif d’artiste Ici-Même [Grenoble].

La Compagnie des Corps Parlants, crée en 2009, est basée à Marseille. Le travail de création et de transmission prend racine autour d’une vision organique du corps tout en le mettant dans une perspective intime et politique. Les créations mettent en relation la danse avec d’autres médiums : littérature, sculptures, objets, voix, et ce, dans des contextes spécifiques, dont les plateaux de théâtre.

SITE DE L’ARTISTE

En savoir +
Christian
MAZZUCHINI

Christian Mazzuchini développe un travail spécifique autour d’auteurs contemporains dont le compagnonnage avec Serge Valletti. Autres Gens d’Ici (2000), Gens d’Ici et Autres Histoires (1997), Conseil Municipal (1995), Balle perdue (1994). Élargi depuis à d’autres rencontres : Si vous êtes des hommes, mise en scène Philippe Delaigue en 1998, Souvenirs assassins mise en scène Serge Valletti en 1996, Autour de Martial mise en scène H. Menahem en 1995, Le nègre au sang en 1994 et Comme il veut en 1990 mise en scène Pascal Papini. Au théâtre, Christian Mazzuchini a travaillé également avec Bernard Lotti Homme et galant homme (2000), avec Claire Lasne Ivanov en 1999, avec Olivier Maurin Petite suite de portraits en 1999, Carte noire (1998), Chutes (1996), avec Philippe Delaigue Si vous êtes des hommes en 1998, avec Cyril Grosse Ulysse (1996), avec Chantal Morel Correspondance (1997), Le roi Lear (1994), avec Pascal Papini Dialogues manqués (1994), Les chevaux à la fenêtre (1993), avec Jean-Yves Picq Falaises (1991).
De sa rencontre avec le psychiatre et psychanalyste François Tosquelles et le poète contemporain Christophe Tarkos, il a développé avec la complicité de Marilyne Le Minoux et Jean Pierre Chupin, un singulier travail dans chaque pièce et dans chaque territoire traversé. Une certaine façon de penser, de considérer et surtout de vivre et faire vivre les rapports entre une équipe artistique, un théâtre et des gens, dans une vision plus large que celle de public, caractérise ce travail centré avant tout sur l’humain.

En savoir +
Matthieu
MEVEL

Matthieu Mével est écrivain (théâtre, poésie) et metteur en scène. Il a travaillé depuis 1998 dans des théâtres (théâtre de La Main d’or, Paris, théâtre des Amandiers, nanterre, théâtre Kleist Forum, Frankfort/oder, Allemagne, théâtre Juan Ruiz de Alarcon, Mexico, Auditorium du Centre Culturel Français, Rome), des galeries (Galerie Mercer Union, Toronto, Galerie Italienne, Paris, Casa vecina, Mexico) et réalisé des performances dans les villes de Copenhague, Bruxelles, Rome, Toronto, Dieppe, Mexico et Paris. Il dirige la collection « matériau » dédiée aux textes théâtraux contemporains pour L’Entretemps éditions. Il a collaboré, en les traduisant, avec Romeo Castellucci en 2008, (Purgatorio, librement inspiré de La Divine Comédie de Dante), et Patrice Chéreau en 2010 (La Douleur d’après Duras). Il vit à Rome.

Site de l’artiste

En savoir +