Montrez moi quelque chose que je n’ai jamais vu
Le centre d’art du 3 bis f

Le centre d’art du 3 bis f

Depuis 1983, le 3 bis f, situé dans l’enceinte verdoyante de l’hôpital psychiatrique Montperrin à Aix-en-Provence, développe un lieu de créations contemporaines tant dans le domaine des arts vivants que dans celui des arts visuels au sein de son centre d’art. Chaque année, sur des temporalités variables allant de quelques semaines à plusieurs mois, des artistes et compagnies viennent séjourner au 3 bis f pour travailler tout ou partie d’une œuvre, d’une création, poursuivre une recherche, et ce dans l’ouverture et la rencontre.
L’accueil d’artistes en résidence repose sur la formule de l’échange d’un espace de travail (ateliers, studio de danse, théâtre) pendant un temps donné, et d’une bourse, contre l’ouverture et la mise en partage d’un aspect de leur recherche, de leur création, avec le public. La question de l’adresse au public est au cœur du projet mené par le 3 bis f et sans égal, encore aujourd’hui. Il invite à faire se rencontrer les gens entre eux en dehors de toute stigmatisation qui stipulerait l’état des personnes, leur origine, leur statut. Ainsi toutes les propositions faites d’expositions, de rencontres avec les artistes et leur démarche, s’adressent de façon indistincte aux personnes hospitalisées ou non.
Si les résidences de recherche permettent aux artistes de développer sur la durée leur travail dans un espace dédié, sans se voir imposer ni exposition, ni production d’œuvres, les résidences de création, sur la base d’un projet pour le lieu, constituent le programme d’expositions du centre d’art, avec la production pour l’occasion d’une œuvre, au sens large du terme. Pour le centre d’art du 3 bis f, il ne s’agit pas tant d’accompagner la formalisation de nouvelles pièces destinées à l’exposition, que d’offrir un espace d’expérimentation. Avec plus de trente ans d’activité et d’expérience, le 3 bis f a ainsi accueilli près de 200 plasticiens, leur permettant tour à tour de déplacer leur pratique et d’y installer leur atelier, de prendre le temps de la recherche, de réaliser des projets et des expositions ambitieuses, qu’ils en soient au début de leur parcours ou bénéficiant d’une expérience nationale ou internationale, qu’ils viennent du proche ou du lointain.